Souvenez-vous, le 27 septembre 2000 sortait Virgin Suicides, de Sofia Coppola, film inspiré du roman de Eugenides Jeffrey.

Petit rappel des faits, cela se déroulait dans les années 70, dans une petite ville paisible du Michigan. M. Lisbon professeur de mathématiques dans le lycée de la ville, et sa femme élèvent Cecilia, Lux, Bonnie, Mary et Therese, leurs cinq filles, âgées de 13 à 17 ans, selon des principes très rigides...
Mme Lisbon souhaite les tenir l'écart des garçons du voisinnage qui fantasment sur ces cinq mystérieuses beautés blondes, jusqu'au jour ou après une première tentative de suicide ratée, la cadette, Cecilia, met fin à ses jours en s'empalant sur la grille du jardinet...

C'est donc presque 10 ans après la sortie du film en salle, que Mélanie Zadeh, élève aux Cours Florent, a décidé d'adapter et de mettre en scène l'oeuvre de Sofia Coppola.
Jouée les 28 & 29 juin dernier, et depuis primée par les Cours Florent, la pièce se rejouera pour 4 représentations :

Les samedi 31 octobre et dimanche 1er novembre à 12h30 et 19h lors des "Automnales", festival organisé par les Cours Florent.

Pour ce spectacle, Mélanie a su s'entourer de quelques étoiles montantes de la photographie et de la mode afin d'ajouter un peu plus de magie et de poésie à son oeuvre: la photographe Caroline Keî (qui a églement réalisé la bande annonce de la pièce), la créatrice Mlle San, et sa cousine styliste Julie Pasquet.



Le nombre de places étant très limité, dépêchez-vous de réserver ci-dessous, et chose rare de nos jours, c'est gratuit !

virginsuicides.reservations@gmail.com


Pour vous mettre dès à présent dans l'ambiance, je vous laisse regarder la bande annonce de la pièce...

.



Air - Playground Love


Adaptation et mise en scène: Mélanie Zadeh
Assistante: Ambre Larrazet-Llop

Avec:
Mélanie Zadeh
Marine Hélie
Carolina Jurczak
Ophélie Bazillou
Ivan Sellier
Frédéric Sine
Gérald Michel-Heilles

Régisseuse: Ambre Larrazet-Llop
Photographe: Caroline Keî
Styliste: Julie Pasquet
Musique: Air

“Nous passons en revue toute l’histoire une fois de plus, tout ça pour tenter de comprendre ces quatre filles qui après tant et tant d’années nous obsèdent encore...